Logo prodipe guitars

prodipe-guitars

Sortie du dernier album de Claude Salmiéri, "87th floor" entièrement enregistré

pochette 87 th floor.jpg

Sa batterie ensorcelle les plus belles pages de la discographie française et internationale : Michel Berger, France Gall, Véronique Sanson, Ray Charles, Lalo Schiffrin, Marvin Gaye, Jean-Jacques Goldman, Francis Cabrel et bien d'autres..., ainsi que la plupart des bandes originales de films composées par Vladimir Cosma. On reconnaît presque instantanément la batterie vibrante, envoûtante, pour ne pas dire vivante de Claude Salmiéri, avec sa manière bien à lui, qu'il a toujours eu, de la faire sonner.

Mais c'est derrière le piano, son autre instrument de prédilection, qu'on le retrouve aujourd'hui, non sans grande surprise, car, quand on a la chance de le connaître un peu, lui, jamais à court d'inspiration, est toujours là où on ne l'attend pas. Et quand on écoute son nouvel album "87Th Floor", alors là... C'est une évidence...

Dès les premières notes, on se retrouve immédiatement immergé avec lui, dans son beau studio d'enregistrement, ambiance feutrée, tamisée, il est là, il joue, il cherche, il trouve, entouré de ses complices musiciens, ces six monstres sacrés de la musique française : Sylvain Luc à la guitare, Fifi Chayeb à la basse, Yvon Guillard à la trompette, Irving Acao au saxophone, sans oublier le grand Roland Romanelli et son accordéon, ainsi que le petit dernier, mais non moins talentueux, Alexis Salmiéri à la batterie...

On reconnaît bien là cette façon singulière de créer "fusionnelle", acquise par Claude Salmiéri durant de nombreuses années aux côtés de Michel Berger. C'est donc dans une ambiance "Jazzy" que l'on se surprend à planer, happés par ces accords joués à la perfection par tous, menés de main de maître par un Claude Salmiéri, ici d'une sensibilité rare qui nous offre un petit bijou "voyageur", taillé de pudeur, d'émotion, et de souvenirs...

Découvrez l'univers envoûtant de Claude Salmiéri. Il a ce petit truc en plus, venu dont ne sait où, mais qui fait toujours toute la différence. Tellement différent qu'on monterait bien avec lui, avec eux, bien au-delà du 87ème étage... Sublime.