Logo prodipe guitars

prodipe-guitars

Ellis Hall


Chanteur

  • Je suis vraiment honoré de faire partie de la famille Prodipe.

    Pour essayer de rester aussi concis que possible, car il y a beaucoup d'adjectifs que je pourrais utiliser, laissez-moi d'abord dire que les micros ont une excellente réponse à la fois en live et en studio. Les enceintes de monitorings sont également étonnantes.

    Continuez cet excellent travail.

Biographie

Ellis Hall est un multi-instrumentiste virtuose, dont le style vocal étonne par sa diversité et sa profondeur.

Né à Savannah, en Géorgie, Ellis a déménagé à Boston à l'âge de cinq ans. C'est là qu'il débutera une carrière musicale prometteuse dont le succès ne s'est jamais démenti. Sa première sortie en tant qu'artiste solo est une version de la Motown smash des 60's "Every Little Bit Hurts". Le succès est au rendez-vous ce qui lui vaut des collaborations avec les plus grands performers comme les Temptations, Earth Wind & Fire, Herbie Hancock, les Spinners et Natalie Cole.

Fort de ces succès, Ellis participe au premier single, "What Does it Take» de l'album multi-platine "Duotones" de Kenny G. Il rejoint ensuite le groupe soul Tower of Power en tant que clavier et chanteur leader, ce qui lui fait atteindre un point culminant de sa carrière avec la co-production et l'écriture de tubes sur l'album «Power».

Il se produit également avec des artistes aussi divers et renommés que James Taylor, Warren Hill, George Duke, Michael Sembello, Huey Lewis and the News, Bo Diddley, Taj Mahal, Freddie Hubbard, Bobby Kimball et ToTo, Jason Scheff de Chicago, Bobby Womack, James Ingram et Stevie Wonder.

Ellis Hall a également participé en tant que chanteur et/ou acteur dans de nombreux films, séries TV et jingles pour la télévision : le show TV ABC "The Wonder Years", "New York Undercover" sur Fox TV, "NYPD Blue" sur ABC TV, "Hercule" un long métrage de Disney, "Le Roi Lion II" de Disney Home Video, "Chicken Run" un long métrage d'animation de DreamWorks, "Flip, Flop and Fly", "Big Momma's House", avec Martin Lawrence de la 20th Century Fox, "Attrape-moi si tu peux" de Steven Spielberg DreamWorks avec Tom Hanks , "Bruce tout-puissant" un film Universal avec Jim Carrey, "A Day Without A Mexican" d'Universal / BMG et " Polar Express " de Warner Bros. En 2003, pour le Camille Cosby's New Visionary Leadership Project honorant Ray Charles, Ellis interprète "You Don't Know Me" au Kennedy Center de Washington, D.C, ainis qu'au John F. Kennedy Center for the Performing Arts, Millennium Stage, et au the Kennedy Center Honors Week-end.

En 2004, lors de l'inauguration de la Recording Academy's Grammy Jam, Ellis se distingue lors d'un vibrant hommage à Earth Wind & Fire et, en 2005, il fête la musique de Stevie Wonder. Il a aussi été l'artiste vedette dans le Keb Mo Spécial Noël, au Disney Hall, Los Angeles.

En 2005, il participe avec une multitude de stars au 75ème anniversaire de Ray Charles, "A Night with Concord Records "à l'Hollywood Bowl, présenté par le Philharmonic Association's Jazz de Los Angeles. Acclamé par la critique, le premier album solo d'Ellis Hall "The Spirit Lingers On" est un voyage inspiré au pays de la musique soul.