Logo prodipe guitars

prodipe-guitars

Manu Bertrand


Multi-instrumentiste

  • L'ampli électro-acoustique Natural6, de par sa petite taille et ses fonctionnalités multiples, représente le combo ultime pour un multi-instrumentiste acoustique. J'ai été séduit par la neutralité du son, sa réserve de puissance et l'ingéniosité de ses réglages.

    Son côté compact fait de lui le compagnon de route idéal, aussi bien sur scène qu'en répétition.

    Pour moi, la combinaison micro GL21 + UHF B210 DSP + ampli Natural6 est la solution parfaite pour la sonorisation de mes différents instruments, m'offrant naturel et cohérence à un prix plus que raisonnable.

  • L'UHF B210 DSP Duo me permet une totale liberté de mouvement avec mes instruments. Je peux passer de ma mandoline à ma guitare en quelques secondes sans avoir à me préoccuper des câbles et des réglages. Leurs sonorités et leurs âmes sont parfaitement retranscrites, et ce, sans la moindre déperdition.

    La technologie DSP numérique s'avère redoutable pour retranscrire la sonorité de mes instruments. J'ai été réellement séduit par la qualité des UHF Prodipe, le boitier métal et le bodypack sont particulièrement solides et très fonctionnels à l'utilisation.

    Pour moi, la combinaison micro GL21 + UHF B210 DSP + ampli Natural6 est la solution parfaite pour la sonorisation de mes différents instruments, m'offrant naturel et cohérence à un prix plus que raisonnable.

  • Le micro GL21 capture la chaleur d'un instrument acoustique de façon à retranscrire fidèlement son âme, ce que peu de cellules sont capables de réaliser.

    Pour ma guitare Martin "prewar" de 1937, modèle 00-21, sur lequel il était hors de question de mettre une cellule fixe intrusive, j'ai opté pour un micro amovible et facile d'utilisation. Le micro GL21 s'est imposé de lui-même par sa polyvalence et sa transparence exemplaires.

    Pour moi, la combinaison micro GL21 + UHF B210 DSP + ampli Natural6 est la solution parfaite pour la sonorisation de mes différents instruments, m'offrant naturel et cohérence à un prix plus que raisonnable..

Biographie

Guitare, Dobro, Mandoline, Banjo, Pedal Steel Guitar & Chant : multi instrumentiste spécialisé dans le Bluegrass et l'Americana, Manu Bertrand met depuis plus de 20 ans sa palette de sonorités au service d'artistes de tous horizons, aussi bien en live qu'en studio, partout en France et bien au delà des frontières.

 

IL FAIT VIBRER LES CORDES

Adolescent, Manu Bertrand s'intéresse d'abord à la guitare. Puis, il n'a de cesse de tester d'autres instruments à corde. Rapidement, il intègre un groupe de copains, le Blue River Band. En 1995 ils sont sur les planches du Festival Off des Francofolies de La Rochelle. Un événement qui confirme son goût pour la scène et décide de son avenir professionnel.

 

La Country, mais pas que...

Aujourd'hui, multi-instrumentiste virtuose, il continue à servir la country-music, tout en répondant aux sollicitations - de plus en plus fréquentes - d'artistes phares de notre époque, tels Tom Frager, Shaka Ponk, Gildas Arzel... Entre concerts et répétitions, il trouve le temps pour des enregistrements studio. Ou pour égrener quelques notes sur une pub. A la télé, son banjo accompagne la promo des produits laitiers, par exemple.

 

Adoubé par les grands

Le contact avec le public reste son objectif principal. Il a foulé de grandes scènes, (comme celle de l'Olympia à Paris) pour accompagner de grands noms : Jean-Jacques Milteau, Eric Bibb, Groundation... On l'a remarqué sur nombre de célèbres festivals français et européens : son dobro, son banjo, sa mandoline, son pedal-steel y sont de plus en plus connus. On l'a aussi vu à la télé chez Michel Drucker ou Antoine de Caunes.

 

Artiste migrateur

Il sillonne les routes de France et d'Europe, s'envole vers le Maroc, l'Australie, les Etats-Unis... Sa rencontre avec Martha Fields Galloway, chanteuse et compositrice américaine qui partage sa vie entre Austin (Texas) et Bordeaux, lui a ouvert de nouveaux  - et parfois lointains - horizons. Avec Martha, folk et country font chauffer les instruments, et le public en redemande.  

Et malgré un agenda parfois difficile à planifier, il sait rester fidèle à ses compagnons de route,  comme Erik Sitbon, Wayne Law, Mary Reynaud...