Logo prodipe guitars

prodipe-guitars

Jean-François Moreau


ingénieur du son

  • Le VL21 est le micro que j'attendais.

     

    L'omni-directionnalité exempte d'effet de proximité permet de capter tout ce qui se passe autour du capteur : le résultat est une captation fidèle de la couleur de l'instrument. Les violonistes qui ont, en fin de balance écouté leur son amplifié par ces micros ont tous été séduits.

     

    Bravo Ludovic Lanen et Prodipe!

  • Le CL21 ne devrait pas avoir besoin que l'on en parle, il suffit de l'écouter.

     

    Finis les violoncelles nasillards, ce micro respecte la tessiture dans lequel il joue et respecte le timbre boisé de cet instrument magnifique.  

Biographie

Né en 1969 à Alençon, Jean-François Moreau grandit à Nantes et se passionne très tôt pour les technologies liées au son. À l'âge de 14 ans, il fabrique sa première console de mixage en assemblant et modifiant différents schémas qu'il trouve dans des magazines spécialisés.

Pendant ses études dans l'audio-visuel, il passe du temps dans un studio d'enregistrement Nantais «Sarabande», franchise des Studios du Chesnay, Il est recruté dès la fin de ses études comme assistant dans ce studio et rapidement il se retrouve derrière la console à enregistrer et mixer différents groupes qui l'amèneront à finaliser certains projets à Paris dans des studios prestigieux comme les Studios de la grande armée, PlusXXX... Il fait aussi dans cette période le voyage pour y installer un studio à l’île de la Réunion et aider les ingénieurs du son sur place à développer le son de certains artistes.

Il travaille à son retour sur différents projets parisiens et revient sur Nantes car c'est décidé, ce qu'il veut vraiment faire désormais est d'aider par son expérience de jeunes talents locaux.

En 1991, il fait l'étude acoustique, construit et câble le studio Crescendo avec la confiance de François Teillard et de ce projet émergeront de belles productions : Wild West, Michel Deshays, Philippe Katerine, Anna Karina, Olivier Gann, Muriel Robin et Pierre Palmade, mixage 5.1 de la musique du film « l'extra-terrestre » de Didier Bourdon, Les Jambons, Bouskidou, Prajna, Johanna Manchec (Choriste de Mylène Farmer et Johnny Hallyday) …

Il mixe au studio Méga la musique du film des inconnus « les Rois mages ».

Musicien également, il travaille sur les arrangements et la réalisation de plusieurs albums allant du Heavy métal à la chanson française (Wild west, Olivier Gann, Jean-Marie Vivier...).

Parallèlement, il suit aussi des groupes en tournée (EV, les Jambons, Soul Family) et sonorise les Zénith de France avec le groupe Ternil dont il a enregistré et mixé le travail signé chez Touchstone. Il traverse l'Atlantique plusieurs fois pour suivre les artistes qui lui font confiance.

Il s'associe en 2005 avec Eric Chauvière, producteur des groupes « Elmer food Beat » et « Orange Blossom » entre autres. Il refera toute l'acoustique du studio de prise de son et apportera son expérience d'électronicien pour optimiser l'équipement du studio et assurer la maintenance du matériel. Il y enregistre et mixe aussi des projets comme le live en 5.1 du groupe Wild West, les Littles Rabbits, Fiona Gélin, Olivier Gann, YMH, Albert Magister, Rudy Roberts, Bernie Hopman...

Quelques années plus tard, il décide de créer son propre outil de travail, un studio dédié au mixage et au mastering. Il réalise les prises de son dans différents studios de la région Nantaise et mixe les projets sur lesquels il travaille dans son propre studio (Christine and the Queens, Liz Cherhal, Six Huit, Rockline, street Chamaan, Mask Ha Gazh...).

Il travaille aujourd'hui beaucoup à distance par internet et a réalisé et mixé par exemple l'album de Touch avec Bruno Pelletier (Notre Dame de Paris). Il mixe des Artistes du Congo (Karel) ou encore de Madagascar (Paskéro). Il suivait dernièrement en tournée Liz Cherhal dont il a coproduit, enregistré et mixé le dernier album « l'alliance » signé chez Sony et est actuellement sur les routes avec le groupe Uk on the rocks, endorsé personnellement par la marque de micros Prodipe qu'il a choisie pour sonoriser le quatuor à cordes du groupe.

Dans ses rares moments de temps libre, il conçoit et fabrique des périphériques à la demande de groupes (Dolly, Dionysos...) et fait la maintenance des équipements de studios de la région Bretagne (Arpège, Batiskaf, studio des Tagada Jones).

Il forme aussi en tant que référent son au sein du centre de formation professionnelle « Staff » des techniciens et des régisseurs son et tente de leur transmettre les compétences et valeurs auxquelles il tient.